« Mardi matin, examen de mathématique, mon cœur qui bat à cent mille à l’heure, sans même avoir regardé ma feuille, je suis persuadée que je vais le couler. J’ai tout oublié en un claquement de doigt. Peur de l’échec ? De décevoir mon entourage ? Est-ce que j’ai assez étudié ??? »

L’adolescence, une période durant laquelle les étudiants se cherchent en tant qu’individu, en vivant de nouvelles expériences et surtout accompagnés d’une pile de devoirs et d’examens, peut s’avérer insurmontable pour beaucoup d’ados. Bien que la majorité d’entre eux réussissent à gérer tout ce brouhaha, d’autres se mettent de la pression sur les épaules à n’en plus finir. Bien que le stress de la performance débute en général à l’âge de 12 à 17 ans, les professionnels de la santé, nombreux professeurs et parents observent aussi des signes de stress et d’anxiété chez les enfants du primaire.

À noter qu’il est aussi important de comprendre la distinction entre l’anxiété de performance et le stress. Ces aspects sont complètement différents les uns des autres et leurs causes et symptômes le sont tout autant.

L’anxiété de performance ?

Ce fléau est une forme d’impossibilité chez les adolescents à gérer leur stress vis-à-vis les examens à l’école, ou plusieurs facteurs liés à l’environnement scolaire. On peut le définir comme un stress démesuré qui fait en sorte que le jeune a peur en permanence d’échouer ou de décevoir. Bref, à tout prix les notes parfaites ! À chaque échec, si petit soit-il, ils se fixent inconsciemment des idées malsaines dans leur coco. Seulement, celles-ci ne font qu’aggraver leur estime d’eux-mêmes en tant qu’élève ainsi que leur confiance en soi en tant qu’individu. Ce démon machiavélique nous répète sans cesse : Je ne suis pas à la hauteur… Je ne vais rien faire de bon dans ma vie… Bon, Amélie et Mégane ont encore eu une meilleure note que moi… J’aurais dû me forcer encore plus qu’à l’habitude, ou bien d’autres pensées de ce genre. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que toutes ces voix ne font qu’épuiser et attaquer leur vie en tant qu’étudiant, et d’adolescent. Juste à l’idée d’obtenir une note plus faible, ils s’imaginent d’innombrables canevas terribles sur leur avenir. Cela occasionne aussi de grandes répercussions dans plusieurs sphères de leur vie d’adolescent au secondaire.

Comment tout ce fiasco a-t-il commencé ?

Dans la plupart des cas, l’anxiété de performance est causée par une multitude de facteurs qui hantent l’adolescent et tout ce qu’il aura accumulé durant un certain nombre de temps. Bien évidemment, les causes varient d’un élève à l’autre, mais le départ de cette anxiété débute bien souvent à l’école primaire, suivi bien sûr de l’école secondaire et même durant toute leur vie. Très jeunes, les élèves commencent à se comparer aux autres vis-à-vis leurs notes d’examens. Ceci dit, dans cette société qui encourage grandement la performance et voire même des résultats, ma foi très élevés, multiples jeunes peuvent rencontrer l’anxiété de performance durant leur parcours scolaire.

Certains ados affirment que cette pression leur vient directement des professeurs, qui ne font qu’être qu’une source de pression et de stress vis-à-vis des résultats quasi exemplaires durant leur enseignement. D’autres avouent que leurs parents ont d’énormes attentes envers eux au niveau académique au primaire, comme au secondaire. Autrement dit, plus l’enfant obtient des résultats élevés, plus le parent espère qu’il obtienne dorénavant des notes comme celles-ci ou plus hautes. Cela fera en sorte que l’ado ressentira bien souvent un stress quotidien ainsi qu’un découragement envers ses études. De plus, il est important de savoir qu’un sentiment d’inconfort et de manque de confiance en soi peut être éprouvé chez eux à long terme. Tout en restant dans le milieu familial, une sorte de concurrence peut également se développer en présence de frères et de sœurs. Cependant, la majorité d’entre eux révèlent qu’ils sont l’unique source de cette anxiété ou de ce stress. Se surpasser est une chose qui est primordiale et capitale pour eux !

Et les conséquences dans leurs vies ?

De toute évidence, lorsqu’un jeune débute de l’anxiété, plusieurs sphères de sa vie seront mises en pause durant un nombre indéterminé de temps. Beaucoup d’ados verront ainsi leur routine de vie complètement chamboulée. Évidemment, les impacts de tout ce méchant stress ou anxiété sont négatifs dans tous les cas.

1- Pour commencer, l’estime de soi qui est plus faible que jamais est l’une des principales conséquences. Le découragement venant des études est aussi quelque chose qui pourrait se développer au long de son parcours.

2- Dans certains cas, cette anxiété venant tout droit de l’école peut parfois se manifester dans plusieurs situations banales de la vie quotidienne. Souvent, ces jeunes vont avoir tendance à mettre de l’ampleur sur des petits tracas.

3- De plus, lorsque l’ado entreprend un examen en étant très stressé, celui-ci a de fortes chances de rencontrer l’échec. Cela occasionne généralement des blancs de mémoire importants et une forme d’incapacité à gérer la situation donnée.

4- Parfois, l’anxiété peut même se transformer en troubles alimentaires, de sommeil et en dépression.

5- Le développement social peut être aussi affecté puisque le jeune aura tendance à faire des croix sur leurs amis, sorties ou mêmes laisser tomber leurs activités. L’isolement est également très fréquent dans leur cas.

Mais, le stress peut-il être bénéfique parfois ?

En effet, nous oublions parfois que le stress à un niveau fixe, est tout-à-fait normal et sain pour notre organisme. C’est une sorte d’alarme qui fait en sorte que notre corps peut réagir à un danger potentiel. Aussi, au départ, le corps perçoit le stress comme une réaction totalement indispensable et qui adhère à l’adaptation de notre environnement. Cependant, de plus en plus, cette alerte est utilisée dans plusieurs sphères de notre vie, incluant celle que nous vivons à l’école. C’est pourquoi il est primordial de maintenir un équilibre sain vis-à-vis cela. Un stress qui est défini comme étant « inoffensif » ou « bon » est un état qui nous permet d’être en contrôle total de nos possessions. D’une durée fugitive, on peut le nommer le « stress aigu ». Cette sensation de « trac » est tout à fait normale.

Cependant, d’un autre côté, il y a le « stress chronique » qui est complètement l’opposé de celui qui s’avère moins dangereux pour les humains. Il se qualifie comme étant un stress qui nous domine en permanence, jour après jour. On pourrait le comparer à un diablotin accablant qui pèse sur nos épaules et qui nous semble si lourd que nous sommes incapables de nous en défaire. En d’autres termes, cette une forme de prolongation du stress aigu sans s’estomper et les hormones de stress sont créées continuellement.

Des solutions ? En existent-t-ils ?

Bon, certains vont penser que c’est avec le temps que les choses s’arrangent, mais pour ce cas-ci, c’est faux ! Il y a toujours de l’espoir ! Bien sûr, il y a des stratégies pour enlever ou estomper ce fardeau qui seront fortement efficaces pour certains mais pour d’autres non. Ce qu’il faut garder en tête, c’est qu’une fois que la ou les bonnes solutions seront trouvées, que vous serez en mesure d’être plus en contrôle de vous-même dans des situations stressantes de votre vie à l’école, en particulier.

1- SE DIVERTIR

Pour enlever cette forme d’obsession de notes scolaires, la distraction est un excellent moyen d’avoir les idées ailleurs que dans les bouquins de mathématiques, que ce soit un livre, une bonne série télévisée ou un jeu vidéo !

2- FAIRE DU SPORT

Choisissez une activité physique ou un sport que vous aimez ! Pratiquer un sport peut grandement aider un jeune dans estime de soi. « Un 30 minutes d’exercice, 5 fois par semaine, permet de diminuer le stress perçu, lui apporte une meilleure réponse, elle en limite les conséquences, notamment sur le plan cardiovasculaire. » (Interview du professeur Martine Duclos, service de médecine du sport et des explorations fonctionnelles, CHU Clermont Ferrand)

3- TROUVER DES MÉTHODES D’ÉTUDE PLUS EFFICACES

Souvent, un élève qui est très anxieux aura la manie d’étudier des heures et des heures afin d’assimiler la matière par cœur. Cependant, cette méthode ne fait qu’épuiser le jeune et est totalement inefficace au niveau de l‘apprentissage. Une méthode plus efficace serait de réviser environ 15 à 30 minutes par soir, un examen en particulier. De cette façon, votre cerveau sera capable de retenir la matière plus efficacement. Aussi, cela vous évitera de vous coucher tard à tous les soirs et vous laissera du temps pour vos passe-temps !

4- ALLER CHERCHER DE L’AIDE AUPRÈS D’UN PROFESSIONNEL

Si le stress ou l’anxiété devient démesuré ou très fréquent et qu’aucune des solutions ne semblent aider, faire appel à un psychologue ou bien à un psychiatre s’avère une idée ingénieuse. Certains adolescents ont du mal à parler de ce qu’ils vivent avec leur entourage. C’est pourquoi la présence d’un professionnel leur permet de mieux comprendre leur situation et de trouver comment l’anxiété a commencé en eux. Ils sont présents aussi pour leur donner confiance en eux et de détecter de bonnes solutions adaptées pour leur cas.

SOURCES

http://enfantsquebec.com/2015/05/10/attention-a-lanxiete-de-performance/

https://www.lesoleil.com/archives/le-stress-de-la-performance-chez-les-ados-1bd44a0e0553056d72cd3f4fe5453227

https://sonialupien.com/sonia-lupien-conferences-demystifier-stress/serie-stress-enfants-adolescents/anxiete-performance-enfants-adolescents/

http://www.uhearst.ca/stress-et-performance

https://www.usherbrooke.ca/reussir-en-sante/habitudes-de-vie/capsules-sante/le-stress-et-lanxiete/

https://www.laboratoire-lescuyer.com/dossiersconseils/dossier/gestion-stress/fiche/stress-peut-il-etre-benefique/

https://www.academiesaintclement.ca/anxiete-performance-chez-lenfant-1/

https://blogue.uqtr.ca/2016/10/21/lanxiete-de-performance/

http://www.nannysecours.com/education/lanxiete-de-performance-comment-epauler-mon-enfant/

https://www.usherbrooke.ca/etudiants/fileadmin/sites/etudiants/documents/Psychologie/Documents_thematiques/anxiete_performance.pdf

https://www.evolution-101.com/anxiete-de-performance/

Pin It on Pinterest

Share This